dimanche 22 juin 2014

Le Virus Ébola et son remède !

L'épidémie du virus Ébola se développe en Afrique de l’Ouest avec plus de 7708 morts en 12 mois !


 


Attention : L'OMS fait la chasse aux traitements alternatifs contre l'Ébola, comme l'Argent Colloïdale, les Vitamines C et D, ou le Chlorure de Magnésium, pour défendre les monopoles de Big Pharma, donc certaines informations vont être censurées sur Internet !  
Le motif est que ces traitements n'ont pas été testés !  
Mais comme ces produits ne rapportent pas d'argent à Big Pharma, ils ne seront jamais testés officiellement, donc ils seront toujours interdits !
L'objectif de Big Pharma n'est pas de vous soigner et de vous donner les meilleurs remèdes, mais seulement de faire de l'argent sur votre dos ! 
D'autres part comme nos élites estiment que nous sommes trop nombreux sur Terre, ils voient d'un bon œil cette épidémie (Voir Georgia Guide Stones sur internet) !
Faites des sauvegardes de ces pages en E-mail pour en conserver la trace et donner les informations à vos amis !
Merci !

Origine du nom
Comme le rappelle l’OMS sur son site officiel, le virus Ébola est apparu pour la première fois en 1976, de façon simultanée à Nzara au Soudan et à Yambuku, en République démocratique du Congo (Une description de 1945 indiquerait qu'il y avait déjà ce type d'épidémie, mais son auteur médecin en est mort). 
Le nom de la maladie provient de la rivière Ebola, située tout près de Yambuku.
Cette première souche était appelée Ébola souche Zaïre.
La souche actuelle appelée Ébola souche Guinée 2014 est légèrement différente de la souche Zaïre pour 3% de son génome !
Certaines personnes disent que cette souche aurait été manipulée et créée dans un laboratoire ( http://changera.blogspot.fr/2014/08/le-virus-ebola-est-il-une-creation.html ).

Caractéristiques

On enregistre au cours des flambées de la maladie à virus Ebola - qui ont lieu principalement dans les villages isolés d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest - un taux de létalité pouvant atteindre 50 à 90%. 
Le virus est caractérisé par la violence de son action, le décès intervenant 6 à 16 jours après les premiers symptômes.
Selon les chiffres de l’OMS, depuis 1976 à 2013, le virus Ebola a fait 1590 victimes, principalement en République Démocratique du Congo (765 victimes), loin devant l’Ouganda (283 décès), le Soudan (180) ou le Congo (211). 
L’espèce RESTV (pour Ebola Reston), que l’on trouve aux Philippines et en République populaire de Chine, peut infecter l’homme, mais on n’a jamais signalé jusqu’à présent de cas de maladies ou de décès qui lui soient dus.




http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/builds/images/thumbs/4/4b2fd6d2d6_ebola_plus_de_4_000_victimes_34350_hd.jpg

 
Pour 2014 de janvier au 26 décembre :
La fièvre hémorragique Ebola a fait plus de 7708 victimes sur plus sur 19.729 cas recensés au 26 décembre 2014 depuis le mois de janvier 2014 et ce, dans 5 pays africains. 
C’est ce que révèle le dernier bilan publié par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 
Ainsi, au 26 décembre 2014, la Guinée (2630 morts), la Sierra Leone (2655 morts), le Nigéria (8 morts) et le Liberia (3384 morts), enregistrent  une hausse alarmante des cas de plus de 60 % en seulement deux semaines. 
Un premier cas a été détecté au Sénégal !
L'OMS a encore rapporté qu'une épidémie "distincte" d'Ebola, qui n'est pas liée à celle en cours en Afrique de l'Ouest, a été signalée le 24 août dernier par la République démocratique du Congo (RDC) (13 morts). 
Un bilan qui confirme les difficultés rencontrées par les autorités sanitaires malgré l'aide internationale. 
Cette épidémie, qui est désormais la plus grave de l’histoire en Afrique de l’Ouest, a touché pour le moment principalement le Libéria, avec 3384 morts. 
Pour MSF (Médecins sans frontière) l'épidémie serait "Hors Contrôle" et l'organisation est à ses limites de capacités !
Les décès imputables à la souche "Zaïre" du virus Ébola, la plus dangereuse, seraient de 90%.
Actuellement le taux moyen de létalité est de 70% ! 
Les survivants sont immunisés contre une nouvelle attaque !





Mode de transmission
Cette fièvre hémorragique à virus Ebola serait à l’origine transmise par des chauves-souris frugivores Roussette.  
Dans la région de la Guinée forestière, la population les chasse pour s’en nourrir.
La chauve-souris peut aussi contaminer la viande de brousse comme l’antilope, le chimpanzé, le porc-épic ou l’agouti.
Ces derniers auraient à leur tour infecté les hommes, notamment les chasseurs venus trouver des gibiers dans les brousses. 
Il se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages (surtout lorsque la viande n'est pas assez cuite), avant de se propager par transmission interhumaine. 
Tant qu’un individu atteint du virus de l’Ébola est encore en phase d’incubation, c’est-à-dire ne présente aucun symptôme, il n’est pas contagieux.
C’est à partir du moment où la maladie se déclare qu’il faut faire très attention. 
Cette incubation peut durer entre 2 à 21 jours. 




Seul l’isolement évite tout risque de diffusion. 
Le sang, la sueur, le sperme, urines, les sécrétions sont facteurs de transmission du virus. 
En principe il n'est pas transmis par voie aérienne (sauf avec des postillons) comme se transmet le virus de la grippe ! 
De nouvelles études montrent qu'il y aurait une possibilité de transmission par voie aérienne, sans contact direct avec un maladehttp://despertando.me/2014/08/06/nos-collaborateurs-20140804-ebola/ )!
Les scientifiques évaluent le nombre de virus par ml de sang jusqu’à 100 milliards.
Des agents de santé se font souvent infecter en traitant des cas suspects ou confirmés de maladie à virus Ébola, lorsque les précautions anti-infectieuses ne sont pas strictement appliquées. 
Maintenant les soignants utilisent des protections intégrales qui sont détruites après chaque usage, sauf les lunettes et les bottes qui sont désinfectées ! 
170 agents humanitaires ont été contaminés malgré leur protection de la tête aux pieds ?
Voir cet article : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/ebola-ce-quon-dit-pas.html
C’est le cas pour la flambée de virus Ébola qui a lieu depuis quelques mois en Guinée : une étude parue dans le New England Journal of Medecine a permis de découvrir que le principal vecteur de contamination était un professionnel de la santé qui s'est déplacé dans plusieurs villes après s'être occupé d'un enfant de 2 ans atteint en décembre 2013.


 Ebola : 337 décès en Afrique de l'Ouest
 Kjell Gunnar Beraas/AP/SIPA


Les Symptômes
La maladie à virus Ébola est une virose aiguë sévère se caractérisant par une apparition brutale de fièvre, une faiblesse intense, des myalgies, des céphalées et une irritation de la gorge, rappelle l’OMS. 
Ces symptômes sont suivis de vomissements, de diarrhée, d’une éruption cutanée, ainsi que des hémorragies externes et internes. 
La progression de la maladie entraîne généralement la désagrégation des organes vitaux, en particulier les reins et le foie. 
La mort survient, peu de temps après, par arrêt cardio-respiratoire.

Les remèdes
Actuellement les services sanitaires utilisent l'isolement du malade pour éviter les contaminations, mais cela ne semble pas suffire pour enrayer la progression du virus !
IL est préconisé de ne pas garder les malades chez soi, signaler les fièvres hémorragiques rapidement aux services sanitaires, de ne faire de rassemblements funéraires autour d’un défunt mort du virus Ébola et de ne pas manger de viandes de brousse ! 
Onze pays d’Afrique de l’Ouest (Guinée, Liberia, Sierra Leone, Côte d’Ivoire, République démocratique du Congo, Gambie, Ghana, Guinée-Bissau, Mali, Sénégal et Ouganda) vont renforcer les contrôles à leurs frontières.

Des équipes travaillent sur la mise au point d'un vaccin, mais nous sommes circonspect sur sa future efficacité, car il arrive que certains vaccins transmettent la maladie qu'ils sont censés soigner en apportant le virus pas assez atténué !

Les seules actions à mettre en œuvre chez les patients seront de les rendre plus forts et de favoriser la production d’anticorps qui luttera contre le virus.
D'ailleurs le sang des personnes qui survivent contient de nombreux anticorps qui leur ont permis de détruire les virus. 
Ce sang transfusé à des personnes malades permet de les guérir (voir cette vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xzsjs_le-virus-ebola-documentaire_tech ), ce qui montre que l'organisme peut lutter lui-même contre ce virus s'il a la capacité de produire ses propres anticorps !  
Il n'y a pas assez de survivants pour avoir assez de sang pendant une épidémie !

Le seul remède qui soit vraiment efficace contre les virus et les infections est le chlorure de magnésium qui a prouvé son action contre la polio, la méningite, la dengue, le chikungunya, le tétanos, les différentes grippes… car c'est un très bon stimulant de la production des anticorps !
Voir Site sur le Chlorure de Magnésium : http://www.mgcl2.sitew.fr/



chlorure de magnesium


Le Protocole contre le Virus Ébola :

• Pour le malade :
Dès l'établissement du diagnostic mettre 10 gr de chlorure de magnésium dans une bouteille de 1,5 ou 2 litres d'eau, faire boire un verre toute les 30 minutes, puis après 4 verres, toutes les heures jusqu'à consommation des 10 grammes. Une diarrhée est une réaction normale au Chlorure de Magnésium.
Si le malade est trop faible pour boire, le Chlorure de Magnésium peut être injecté par intraveineuse (en plusieurs fois) ou par perfusion, son action sera plus rapide (Si l'état du malade est désespéré on peut doubler les doses préconisées ici, mais pas plus) ! 
Même si le diagnostic du Virus Ébola n'est pas certain, le traitement au Chlorure de Magnésium ne sera pas nocif (à part la diarrhée) et permettra de soigner aussi, sans doute, la maladie existante ! 
Puis pendant les 4 jours suivants ce sera 5 grammes par jours ou la moitié d'une bouteille à 10 grammes de Chlorure de Magnésium.
Normalement après ces 5 premiers jours le malade se rétablit !
Pour que les anticorps continuent leur travail et suppriment tous les virus résiduels, le traitement sera prolongé sur 20 jours à raison d'une bouteille à 10 grammes de Chlorure de Magnésium pour 4 jours !
Après c'est le traitement d'entretien pour compenser les carences nutritionnelles en Magnésium :  1 gramme tous les 3 jours = 10 grammes de Chlorure de Magnésium dans le mois !

 
 

• Pour l'entourage ayant été en contact avec le malade :
Une dose de 5 gr pour la première journée par personne (Une demie bouteille avec 10 grammes de Chlorure de Magnésium).
Puis une bouteille de 10 grammes de Chlorure de Magnésium sur 5 jours (= 2gr par jour).
Ensuite 1 gramme par jour pendant 20 jours (1 bouteille avec 10 grammes de Chlorure pour 10 jours à renouveler avec une autre bouteille).
Après c'est le traitement d'entretien pour compenser les carences nutritionnelles en Magnésium :  1 gramme tous les 3 jours = 10 grammes de Chlorure de Magnésium dans le mois !

• Pour la population d'une région ou d'un pays contaminé :
Pour arrêter l'épidémie du Virus Ébola, le mieux est de renforcer les défenses immunitaires de toute la population de la zone concernée avec le traitement d'entretien de 1 gramme de Chlorure de Magnésium tous les 3 jours (ce qui correspond à un verre d'eau au Chlorure de Magnésium à raison de 10 gr par bouteille).
Pour les enfants, réduire la dose en fonction du poids et mettre du jus de fruits ou du citron pour faire passer le goût !
D'ailleurs nous préconisons des bouteilles à 10 grammes de Chlorure de Magnésium pour que cela passe mieux au lieu des doses préconisées par certains à 20 grammes par bouteilles ce qui rebutent beaucoup par son goût surprenant !

  "Le chlorure de magnésium" par Nicolas Palangié


• En Prévention pour éviter d'attraper la maladie :
Prendre toute l'année le traitement d'entretien, à savoir 1 gramme de Chlorure de Magnésium tous les 3 jours (une bouteille avec 10 gr de Chlorure de Magnésium dans le mois, à conserver au frais ou à préparer au fur et à mesure des besoins : une pointe d'une petite cuillère à café de cristaux de Chlorure de Magnésium dans un verre d'eau tous les 3 jours).

• Pour les voyageurs vers l'Afrique :
Renforcez vos défenses 4-5 jours avant de partir avec 2 grammes de Chlorure de Magnésium par jour et poursuivre ce traitement sur place pendant votre séjour. N'oubliez pas d'apporter des sachets de Chlorure de Magnésium pour vos amis, c'est le meilleur cadeau à faire dans des pays où ce produit n'est pas toujours disponible ! 

• Pour le personnel des frontières recevant des passagers ou des migrants d'Afrique :
Plusieurs cas suspects ont été signalés aux frontières donnant lieu à des hospitalisations (Voir article suivant : http://changera.blogspot.fr/2014/07/virus-debola-en-europe.html ). Des précautions sanitaires semblent déjà prises (équipement protecteur), mais il est utile pour le personnel de renforcer leurs défenses immunitaires avec le traitement de prévention de 1gr de Chlorure de Magnésium tous les 3 jours (soit 10gr dans un mois). En cas de symptômes grippaux passer à 5 ou 10gr par jour pendant 2-3 jours !

Ce traitement simple n'est pas proposé par la médecine officielle car c'est un produit très peu coûteux !
Il existe aussi un traitement par la vitamine C à hautes doses par intraveineuses à suivre en milieu hospitalierhttp://infos-santes.blogspot.fr/2014/08/soigner-la-fievre-ebola-par-la-vitamine.html ) ! 


Témoignage de résultats :

Je me souviens de Marie-France Billi, ancienne conseillère municipale de Nice, qui s’était fait rappeler à l’ordre lors de l’épidémie de chikungunya de la Réunion en 2006, pour avoir expédié des dizaines de télécopies, tout azimut, pour conseiller d’utiliser le chlorure de magnésium…
Sur place, tout le corps médical traita par le mépris cette information, sans même s’intéresser aux malades qui s’étaient guéris avec le chlorure.

Nice-Matin, par lequel j’avais appris l’action de Marie Billi, ne jugea pas utile de se faire l’écho de ces réussites.

Aujourd’hui, Marie-France Billi, toujours elle, (je lui tire mon chapeau), considérant l’inefficacité des traitements médicaux contre le virus Ebola, s’est demandée si, une fois encore,  le chlorure de magnésium, qui est un anti-viral, ne pourrait pas, dans ce cas, être utile et sans risque.
Et voici ce qu’elle a constaté, après avoir fourni du chlorure de magnésium : 

Connaissant le pouvoir exaltant du chlorure de magnésium sur les globules blancs macrophages (les premiers en ligne de défense en cas d'attaque virale de l'organisme), j'ai bien sûr tout de suite pensé au chlorure de magnésium dans cette épidémie d'Ebola. 
J'ai donc envoyé deux infirmiers maliens avec 40 kg de Nigari sur le terrain... (Le Nigari est le nom japonais du chlorure de magnésium peu raffiné sous forme de poudre blanche ou de cristaux).

Ils sont arrivés en Guinée et après moult contacts avec les autorités et les médecins, qui n'ont bien sûr rien voulu entendre (je m'y attendais), il y a quand même un soignant de la Croix Rouge qui a entendu le message et qui a distribué le nigari sans aucune autorisation officielle et qui a constaté les résultats !!! 

Et ça marche sur EBOLA !!!

Une petite précision : Il y a un black-out total envers les malades, qui sont pris en charge par "Médecins sans frontière", lesquels refusent de tester le Nigari, prétextant le respect des protocoles, et qui refusent l’accès des malades à tout autre médecin. 

Donc, ce soignant de la Croix Rouge guinéenne donne du Nigari à toutes les personnes présentant des symptômes de la maladie, sans les envoyer à l’hôpital. Et tous les symptômes disparaissent !" 

Heureusement, il existe encore des personnes désintéressées dont le seul souci est la santé de leurs semblables et qui préfèrent la Vie à la Bourse.

Source : http://blog-de-janine-benoit.com/le-chlorure-de-magnesium-contre-le-virus-ebola/#comment-9885

http://infos-santes.blogspot.fr/    Infos Santé Autrement

4 commentaires:

  1. Le chlorure de magnésium est certes un immunostimulant, mais sur un individu en bonne santé ! A prendre à dose normale pour renforcer le système immunitaire en prévention . En surdose chez une personne en train de se liquéfier de l'intérieur par hémorragie c'est une façon d'en finir plus vite pour abréger ses souffrances ? !!!
    Précautions d'utilisation du Chlorure de magnésium :

    La consommation excessive de chlorure de magnésium est éliminée naturellement par l'organisme dans les urines chez un individu parfaitement sain. Une surconsommation prolongée peut provoquer des diarrhées avec risque de déshydratation si la surconsommation perdure.

    Il est totalement à proscrire chez ceux présentant une insuffisance rénale, un état hémolytique (anémie)9 ou chez les hémophiles 10.

    L'insuffisance rénale pouvant survenir justement en état de fatigue accrue, il est conseillé de ne pas surdoser. En effet, un excès dans le sérum sanguin de magnésium entraîne un hypermagnésiémie et dans les concentrations suivantes:

    vers 4 mEq/l, on constate une absence généralisée de réflexes (hyporéflexie)
    entre 5 et 10 mEq/l on constate de l'arythmie cardiaque
    au-delà de 13 mEq/l l'arrêt cardio-circulatoire est constaté.

    Dans le cas d'insuffisance rénale sévère due à des calculs rénaux, les sels de magnésium peuvent en excès, participer à la formation de nouveaux calculs de struvite.

    En général on note un état de fatigue généralisée, des vomissements et états nauséeux, une décalcification (hypocalcémie), de l'hypotension, des troubles respiratoires, de l'arythmie et de l'asystolie
    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chlorure_de_magnésium

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les effets secondaires ou les surdoses sont très rares !
      Les autorités sanitaires utilisent ces arguments d'effets secondaires pour déconseiller le Chlorure de Magnésium, total à la Réunion avec l'épidémie de chikungunya, beaucoup de ceux qui n'ont pas pris de Chlorure de Magnésium ont souffert le martyr pendant 6 mois, alors que ceux qui ont pris le chlorure de Magnésium, à haute dose, étaient rétablis en 48h et sans effets secondaires à part une belle diarrhée !
      Le principal effet secondaire est une forte répulsion au goût !

      Supprimer
  2. Les feuilles d'aubépine ont-t-elles été testées le Ebola ?
    Un laboratoire fédéral américain établi à Frederick, vers Washington, a montré qu'en éprouvette, l'extrait de «Garcinia kola» inhibait très efficacement Ebola.Dans la plante essentiellement des flavonoïdes. Or en 1880 une paysanne illettrée bretonne, Marie Julie Jahenny, a parlé d'une grave maladie future avec des signes au moins retrouvés en partie dans le Ebola, qui ne serait soignable que par les feuilles d'aubépine, et les flavonoïdes de l'aubépine sont utilisés comme tonicardiaques. Cela vaut peut-être la peine de tester les feuilles d'aubépine au moins aussi en éprouvette???

    RépondreSupprimer
  3. Pdt des années les médecins m'ont prescrit du magnésium, pydolate-mag2, ologosol, ou autre forme par cure de 4oi5 semaines par an.... Maintenant et depuis plusieurs années une seule ampoule de Mag2 me provoque des crampes à hurler pdt 3 ou 4 jours!!!! idem en ologosol!!!
    Si je prends du Mag 2 je réparti une ampoule sur 2 ou 3 jours (conserver au réfrigérateur) et une ampoule oligo tous les 4 jours grand maximum!
    Personne n'est capable d'expliquer cette sensibilisation extrêmement douloureuse!
    Donc magnésium comme le reste prudence

    RépondreSupprimer