lundi 30 juin 2014

Les propriétés du Clou de Girofle !

Les incroyables propriétés naturelles et antiseptiques du Clou De Girofle !


http://www.grandir-nature.com/images/articles400x400/soins_HE_therapeutiques_clous_de_girofle_1.jpg




Saviez-vous que les clous de girofle sont en fait des boutons de fleurs séchés ? 
En effet, ils sont issus du giroflier, un arbre de l’archipel indonésien. 
Verts puis rouges une fois mûrs, ils deviennent marron quand ils sèchent et dégagent une forte odeur. 
Comme épice ou comme remède, le clou de girofle est très apprécié pour ses nombreux bienfaits.
C’est l’eugénol, son principe actif, qui dégage cette odeur si caractéristique du cabinet du dentiste… 
Derrière sa réputation d’antiseptique, le clou de girofle cache d’autres vertus contre la douleur, l’inflammation et les spasmes. 

Des associations de patients manipulées !

Attention : certaines Associations de Patients sont financées par les laboratoires !

Association de malfaiteurs ?




De nombreux patients désemparés devant le manque de conseil ou de solutions pour guérir font appel aux associations regroupant les malades atteints du même mal. 
Ces associations sont censées leur apporter les bonnes informations, les guider pour trouver les meilleurs spécialistes, les soins efficaces. 
En théorie, c’est louable et il est à souhaiter que cela puisse être encouragé et développé.

Mais se pose le problème de l’impartialité de quelques-unes de ces associations. 
Car dans certains cas – heureusement peu nombreux –, ce sont des laboratoires pharmaceutiques qui avancent masqués en utilisant de telles associations. 
Le fait est assez avéré pour que le Haute Autorité de santé (HAS) spécifie depuis 2011 que les "entreprises fabriquant et commercialisant des produits de santé doivent déclarer à la Haute Autorité de santé la liste des associations de patients qu’elles soutiennent ainsi que le montant des aides qu’elles leur ont attribuées". 
Des subventions qui, dans certains cas, frôlent les 6  millions d’euros. 
Il  n’y aurait rien à redire si ces mécènes ne se servaient de ces associations pour faire ni plus ni moins la publicité de leurs traitements.

Pire : certaines associations tombent le masque et se mettent à dénigrer tout ce qui pourrait être alternatif. 

dimanche 29 juin 2014

La plante qui régénère le foie et les reins !

Ho Shou Wu ou Fo-Ti, la plante de jouvence du Général Ho !

 

  http://plantcures.com///polygonum_multiflorum.jpg


La médecine traditionnelle chinoise utilise depuis des siècles le Ho Shou Wu, une plante connue pour son action capillaire bienfaisante et qui relance l’énergie du foie et du rein. 
Ces deux organes filtres de l’organisme sont en effet capables, lorsqu’ils sont stimulés, d’entraîner une régénération profonde du corps.


http://www.foodlve.com/pictures/herbs-cure-baldness-and-hair-loss-93415506452803886.jpg


La plante Ho Shou Wu (mot qui signifie littéralement "Monsieur Ho a des cheveux noirs") est l’une des plus précieuses de la pharmacopée chinoise. 
Son nom vient d’une légende millénaire qui raconte que le général Ho avait été condamné à mourir dans une cellule sans eau et sans nourriture. 
Le général ne trouva à manger qu’une plante au développement rapide qui poussait dans sa prison et dont il consomma chaque jour une petite quantité de racines ou de feuilles : le polygonum multiflorum (renouée multiflore).  
Au bout d’un an, les geôliers qui évacuaient les cadavres découvrent avec surprise un général Ho non seulement rajeuni mais également doté d’une magnifique crinière d’un noir d’ébène. 

http://oxygenlaboratories.com/images/products/hair-emarge.jpg


samedi 28 juin 2014

Chélation métaux lourds et calcium !

La chélation orale avec l'EDTA, le traitement contre les métaux lourds et le calcium excédentaire !



Si vous avez des métaux lourds dans votre organisme, il est important de les faire partir le plus rapidement possible. 
Si vous ne le faites pas, vous finirez avec une maladie cardio-vasculaire ou d'autres maladies contemporaines mettant en jeu le pronostic de vie. 
La chélation par voie orale est un moyen efficace et sûr de se débarrasser des métaux lourds.

L'exposition à des métaux lourds augmente le risque de maladie cardio-vasculaire. 

Lorsque du plomb ou d'autres métaux lourds s'introduisent dans les cellules endothéliales qui tapissent l'intérieur des vaisseaux sanguins, ils interfèrent avec leur capacité à produire un très important messager chimique : l'oxyde nitrique. 
La libération d'oxyde nitrique indique aux vaisseaux sanguins quand ils doivent se relâcher et s'élargir, un mécanisme fondamental de contrôle de la pression sanguine. 
Une interférence du plomb avec cette fonction peut avoir pour résultat une hypertension. 
Il est également relié à des niveaux de cholestérol élevés, à l'athérosclérose, au diabète, à la formation de caillots sanguins ou à une insuffisance cardiaque. 
C'est pour cela qu'il est aussi important de réduire l'exposition aux métaux lourds et de les éliminer de l'organisme aussi rapidement que possible. 

dimanche 22 juin 2014

Le Virus Ébola et son remède !

L'épidémie du virus Ébola se développe en Afrique de l’Ouest avec plus de 7708 morts en 12 mois !


 


Attention : L'OMS fait la chasse aux traitements alternatifs contre l'Ébola, comme l'Argent Colloïdale, les Vitamines C et D, ou le Chlorure de Magnésium, pour défendre les monopoles de Big Pharma, donc certaines informations vont être censurées sur Internet !  
Le motif est que ces traitements n'ont pas été testés !  
Mais comme ces produits ne rapportent pas d'argent à Big Pharma, ils ne seront jamais testés officiellement, donc ils seront toujours interdits !
L'objectif de Big Pharma n'est pas de vous soigner et de vous donner les meilleurs remèdes, mais seulement de faire de l'argent sur votre dos ! 
D'autres part comme nos élites estiment que nous sommes trop nombreux sur Terre, ils voient d'un bon œil cette épidémie (Voir Georgia Guide Stones sur internet) !
Faites des sauvegardes de ces pages en E-mail pour en conserver la trace et donner les informations à vos amis !
Merci !

Origine du nom
Comme le rappelle l’OMS sur son site officiel, le virus Ébola est apparu pour la première fois en 1976, de façon simultanée à Nzara au Soudan et à Yambuku, en République démocratique du Congo (Une description de 1945 indiquerait qu'il y avait déjà ce type d'épidémie, mais son auteur médecin en est mort). 
Le nom de la maladie provient de la rivière Ebola, située tout près de Yambuku.
Cette première souche était appelée Ébola souche Zaïre.
La souche actuelle appelée Ébola souche Guinée 2014 est légèrement différente de la souche Zaïre pour 3% de son génome !
Certaines personnes disent que cette souche aurait été manipulée et créée dans un laboratoire ( http://changera.blogspot.fr/2014/08/le-virus-ebola-est-il-une-creation.html ).

Caractéristiques

On enregistre au cours des flambées de la maladie à virus Ebola - qui ont lieu principalement dans les villages isolés d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest - un taux de létalité pouvant atteindre 50 à 90%. 
Le virus est caractérisé par la violence de son action, le décès intervenant 6 à 16 jours après les premiers symptômes.
Selon les chiffres de l’OMS, depuis 1976 à 2013, le virus Ebola a fait 1590 victimes, principalement en République Démocratique du Congo (765 victimes), loin devant l’Ouganda (283 décès), le Soudan (180) ou le Congo (211). 
L’espèce RESTV (pour Ebola Reston), que l’on trouve aux Philippines et en République populaire de Chine, peut infecter l’homme, mais on n’a jamais signalé jusqu’à présent de cas de maladies ou de décès qui lui soient dus.




http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/builds/images/thumbs/4/4b2fd6d2d6_ebola_plus_de_4_000_victimes_34350_hd.jpg

 
Pour 2014 de janvier au 26 décembre :
La fièvre hémorragique Ebola a fait plus de 7708 victimes sur plus sur 19.729 cas recensés au 26 décembre 2014 depuis le mois de janvier 2014 et ce, dans 5 pays africains. 
C’est ce que révèle le dernier bilan publié par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 
Ainsi, au 26 décembre 2014, la Guinée (2630 morts), la Sierra Leone (2655 morts), le Nigéria (8 morts) et le Liberia (3384 morts), enregistrent  une hausse alarmante des cas de plus de 60 % en seulement deux semaines. 
Un premier cas a été détecté au Sénégal !
L'OMS a encore rapporté qu'une épidémie "distincte" d'Ebola, qui n'est pas liée à celle en cours en Afrique de l'Ouest, a été signalée le 24 août dernier par la République démocratique du Congo (RDC) (13 morts). 
Un bilan qui confirme les difficultés rencontrées par les autorités sanitaires malgré l'aide internationale. 
Cette épidémie, qui est désormais la plus grave de l’histoire en Afrique de l’Ouest, a touché pour le moment principalement le Libéria, avec 3384 morts. 
Pour MSF (Médecins sans frontière) l'épidémie serait "Hors Contrôle" et l'organisation est à ses limites de capacités !
Les décès imputables à la souche "Zaïre" du virus Ébola, la plus dangereuse, seraient de 90%.
Actuellement le taux moyen de létalité est de 70% ! 
Les survivants sont immunisés contre une nouvelle attaque !





Mode de transmission
Cette fièvre hémorragique à virus Ebola serait à l’origine transmise par des chauves-souris frugivores Roussette.  
Dans la région de la Guinée forestière, la population les chasse pour s’en nourrir.
La chauve-souris peut aussi contaminer la viande de brousse comme l’antilope, le chimpanzé, le porc-épic ou l’agouti.
Ces derniers auraient à leur tour infecté les hommes, notamment les chasseurs venus trouver des gibiers dans les brousses. 
Il se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages (surtout lorsque la viande n'est pas assez cuite), avant de se propager par transmission interhumaine. 
Tant qu’un individu atteint du virus de l’Ébola est encore en phase d’incubation, c’est-à-dire ne présente aucun symptôme, il n’est pas contagieux.
C’est à partir du moment où la maladie se déclare qu’il faut faire très attention. 
Cette incubation peut durer entre 2 à 21 jours. 




Seul l’isolement évite tout risque de diffusion. 
Le sang, la sueur, le sperme, urines, les sécrétions sont facteurs de transmission du virus. 
En principe il n'est pas transmis par voie aérienne (sauf avec des postillons) comme se transmet le virus de la grippe ! 
De nouvelles études montrent qu'il y aurait une possibilité de transmission par voie aérienne, sans contact direct avec un maladehttp://despertando.me/2014/08/06/nos-collaborateurs-20140804-ebola/ )!
Les scientifiques évaluent le nombre de virus par ml de sang jusqu’à 100 milliards.
Des agents de santé se font souvent infecter en traitant des cas suspects ou confirmés de maladie à virus Ébola, lorsque les précautions anti-infectieuses ne sont pas strictement appliquées. 
Maintenant les soignants utilisent des protections intégrales qui sont détruites après chaque usage, sauf les lunettes et les bottes qui sont désinfectées ! 
170 agents humanitaires ont été contaminés malgré leur protection de la tête aux pieds ?
Voir cet article : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/ebola-ce-quon-dit-pas.html
C’est le cas pour la flambée de virus Ébola qui a lieu depuis quelques mois en Guinée : une étude parue dans le New England Journal of Medecine a permis de découvrir que le principal vecteur de contamination était un professionnel de la santé qui s'est déplacé dans plusieurs villes après s'être occupé d'un enfant de 2 ans atteint en décembre 2013.


 Ebola : 337 décès en Afrique de l'Ouest
 Kjell Gunnar Beraas/AP/SIPA


Les Symptômes
La maladie à virus Ébola est une virose aiguë sévère se caractérisant par une apparition brutale de fièvre, une faiblesse intense, des myalgies, des céphalées et une irritation de la gorge, rappelle l’OMS. 
Ces symptômes sont suivis de vomissements, de diarrhée, d’une éruption cutanée, ainsi que des hémorragies externes et internes. 
La progression de la maladie entraîne généralement la désagrégation des organes vitaux, en particulier les reins et le foie. 
La mort survient, peu de temps après, par arrêt cardio-respiratoire.

Les remèdes
Actuellement les services sanitaires utilisent l'isolement du malade pour éviter les contaminations, mais cela ne semble pas suffire pour enrayer la progression du virus !
IL est préconisé de ne pas garder les malades chez soi, signaler les fièvres hémorragiques rapidement aux services sanitaires, de ne faire de rassemblements funéraires autour d’un défunt mort du virus Ébola et de ne pas manger de viandes de brousse ! 
Onze pays d’Afrique de l’Ouest (Guinée, Liberia, Sierra Leone, Côte d’Ivoire, République démocratique du Congo, Gambie, Ghana, Guinée-Bissau, Mali, Sénégal et Ouganda) vont renforcer les contrôles à leurs frontières.

Des équipes travaillent sur la mise au point d'un vaccin, mais nous sommes circonspect sur sa future efficacité, car il arrive que certains vaccins transmettent la maladie qu'ils sont censés soigner en apportant le virus pas assez atténué !

Les seules actions à mettre en œuvre chez les patients seront de les rendre plus forts et de favoriser la production d’anticorps qui luttera contre le virus.
D'ailleurs le sang des personnes qui survivent contient de nombreux anticorps qui leur ont permis de détruire les virus. 
Ce sang transfusé à des personnes malades permet de les guérir (voir cette vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xzsjs_le-virus-ebola-documentaire_tech ), ce qui montre que l'organisme peut lutter lui-même contre ce virus s'il a la capacité de produire ses propres anticorps !  
Il n'y a pas assez de survivants pour avoir assez de sang pendant une épidémie !

Le seul remède qui soit vraiment efficace contre les virus et les infections est le chlorure de magnésium qui a prouvé son action contre la polio, la méningite, la dengue, le chikungunya, le tétanos, les différentes grippes… car c'est un très bon stimulant de la production des anticorps !
Voir Site sur le Chlorure de Magnésium : http://www.mgcl2.sitew.fr/



chlorure de magnesium


Le Protocole contre le Virus Ébola :

• Pour le malade :
Dès l'établissement du diagnostic mettre 10 gr de chlorure de magnésium dans une bouteille de 1,5 ou 2 litres d'eau, faire boire un verre toute les 30 minutes, puis après 4 verres, toutes les heures jusqu'à consommation des 10 grammes. Une diarrhée est une réaction normale au Chlorure de Magnésium.
Si le malade est trop faible pour boire, le Chlorure de Magnésium peut être injecté par intraveineuse (en plusieurs fois) ou par perfusion, son action sera plus rapide (Si l'état du malade est désespéré on peut doubler les doses préconisées ici, mais pas plus) ! 
Même si le diagnostic du Virus Ébola n'est pas certain, le traitement au Chlorure de Magnésium ne sera pas nocif (à part la diarrhée) et permettra de soigner aussi, sans doute, la maladie existante ! 
Puis pendant les 4 jours suivants ce sera 5 grammes par jours ou la moitié d'une bouteille à 10 grammes de Chlorure de Magnésium.
Normalement après ces 5 premiers jours le malade se rétablit !
Pour que les anticorps continuent leur travail et suppriment tous les virus résiduels, le traitement sera prolongé sur 20 jours à raison d'une bouteille à 10 grammes de Chlorure de Magnésium pour 4 jours !
Après c'est le traitement d'entretien pour compenser les carences nutritionnelles en Magnésium :  1 gramme tous les 3 jours = 10 grammes de Chlorure de Magnésium dans le mois !

 
 

• Pour l'entourage ayant été en contact avec le malade :
Une dose de 5 gr pour la première journée par personne (Une demie bouteille avec 10 grammes de Chlorure de Magnésium).
Puis une bouteille de 10 grammes de Chlorure de Magnésium sur 5 jours (= 2gr par jour).
Ensuite 1 gramme par jour pendant 20 jours (1 bouteille avec 10 grammes de Chlorure pour 10 jours à renouveler avec une autre bouteille).
Après c'est le traitement d'entretien pour compenser les carences nutritionnelles en Magnésium :  1 gramme tous les 3 jours = 10 grammes de Chlorure de Magnésium dans le mois !

• Pour la population d'une région ou d'un pays contaminé :
Pour arrêter l'épidémie du Virus Ébola, le mieux est de renforcer les défenses immunitaires de toute la population de la zone concernée avec le traitement d'entretien de 1 gramme de Chlorure de Magnésium tous les 3 jours (ce qui correspond à un verre d'eau au Chlorure de Magnésium à raison de 10 gr par bouteille).
Pour les enfants, réduire la dose en fonction du poids et mettre du jus de fruits ou du citron pour faire passer le goût !
D'ailleurs nous préconisons des bouteilles à 10 grammes de Chlorure de Magnésium pour que cela passe mieux au lieu des doses préconisées par certains à 20 grammes par bouteilles ce qui rebutent beaucoup par son goût surprenant !

  "Le chlorure de magnésium" par Nicolas Palangié


• En Prévention pour éviter d'attraper la maladie :
Prendre toute l'année le traitement d'entretien, à savoir 1 gramme de Chlorure de Magnésium tous les 3 jours (une bouteille avec 10 gr de Chlorure de Magnésium dans le mois, à conserver au frais ou à préparer au fur et à mesure des besoins : une pointe d'une petite cuillère à café de cristaux de Chlorure de Magnésium dans un verre d'eau tous les 3 jours).

• Pour les voyageurs vers l'Afrique :
Renforcez vos défenses 4-5 jours avant de partir avec 2 grammes de Chlorure de Magnésium par jour et poursuivre ce traitement sur place pendant votre séjour. N'oubliez pas d'apporter des sachets de Chlorure de Magnésium pour vos amis, c'est le meilleur cadeau à faire dans des pays où ce produit n'est pas toujours disponible ! 

• Pour le personnel des frontières recevant des passagers ou des migrants d'Afrique :
Plusieurs cas suspects ont été signalés aux frontières donnant lieu à des hospitalisations (Voir article suivant : http://changera.blogspot.fr/2014/07/virus-debola-en-europe.html ). Des précautions sanitaires semblent déjà prises (équipement protecteur), mais il est utile pour le personnel de renforcer leurs défenses immunitaires avec le traitement de prévention de 1gr de Chlorure de Magnésium tous les 3 jours (soit 10gr dans un mois). En cas de symptômes grippaux passer à 5 ou 10gr par jour pendant 2-3 jours !

Ce traitement simple n'est pas proposé par la médecine officielle car c'est un produit très peu coûteux !
Il existe aussi un traitement par la vitamine C à hautes doses par intraveineuses à suivre en milieu hospitalierhttp://infos-santes.blogspot.fr/2014/08/soigner-la-fievre-ebola-par-la-vitamine.html ) ! 


Témoignage de résultats :

Je me souviens de Marie-France Billi, ancienne conseillère municipale de Nice, qui s’était fait rappeler à l’ordre lors de l’épidémie de chikungunya de la Réunion en 2006, pour avoir expédié des dizaines de télécopies, tout azimut, pour conseiller d’utiliser le chlorure de magnésium…
Sur place, tout le corps médical traita par le mépris cette information, sans même s’intéresser aux malades qui s’étaient guéris avec le chlorure.

Nice-Matin, par lequel j’avais appris l’action de Marie Billi, ne jugea pas utile de se faire l’écho de ces réussites.

Aujourd’hui, Marie-France Billi, toujours elle, (je lui tire mon chapeau), considérant l’inefficacité des traitements médicaux contre le virus Ebola, s’est demandée si, une fois encore,  le chlorure de magnésium, qui est un anti-viral, ne pourrait pas, dans ce cas, être utile et sans risque.
Et voici ce qu’elle a constaté, après avoir fourni du chlorure de magnésium : 

Connaissant le pouvoir exaltant du chlorure de magnésium sur les globules blancs macrophages (les premiers en ligne de défense en cas d'attaque virale de l'organisme), j'ai bien sûr tout de suite pensé au chlorure de magnésium dans cette épidémie d'Ebola. 
J'ai donc envoyé deux infirmiers maliens avec 40 kg de Nigari sur le terrain... (Le Nigari est le nom japonais du chlorure de magnésium peu raffiné sous forme de poudre blanche ou de cristaux).

Ils sont arrivés en Guinée et après moult contacts avec les autorités et les médecins, qui n'ont bien sûr rien voulu entendre (je m'y attendais), il y a quand même un soignant de la Croix Rouge qui a entendu le message et qui a distribué le nigari sans aucune autorisation officielle et qui a constaté les résultats !!! 

Et ça marche sur EBOLA !!!

Une petite précision : Il y a un black-out total envers les malades, qui sont pris en charge par "Médecins sans frontière", lesquels refusent de tester le Nigari, prétextant le respect des protocoles, et qui refusent l’accès des malades à tout autre médecin. 

Donc, ce soignant de la Croix Rouge guinéenne donne du Nigari à toutes les personnes présentant des symptômes de la maladie, sans les envoyer à l’hôpital. Et tous les symptômes disparaissent !" 

Heureusement, il existe encore des personnes désintéressées dont le seul souci est la santé de leurs semblables et qui préfèrent la Vie à la Bourse.

Source : http://blog-de-janine-benoit.com/le-chlorure-de-magnesium-contre-le-virus-ebola/#comment-9885

http://infos-santes.blogspot.fr/    Infos Santé Autrement

vendredi 20 juin 2014

Une remède Alcalinisant pour la santé !

Le citron avec du bicarbonate de soude pour retrouver la Santé !



NDLR : De nombreux aliments sont acidifiants comme les farineux, et pour le bon équilibre de l'organisme il est bon de prendre des aliments alcalinisants comme des légumes verts !
Avec le citron et le bicarbonate de soude retrouvez aussi cet équilibre pour une bonne santé !
Plus économique que les appareils à eau alcaline et avec en plus des éléments nutritifs utiles !
 



 

Un mélange alcalinisant avec beaucoup de propriétés !
Le mélange du citron et du bicarbonate de soude a suscité de nombreuses polémiques. 
Mais, au-delà de ça, c'est un grand alcalinisant qui a beaucoup de propriétés très bonnes pour ta santé. 

Focus sur ses bienfaits.

Sans aucun doute, une des associations les plus polémiques sur lesquelles on peut lire tout un tas de choses sur internet est le mélange du bicarbonate de soude avec du jus de citron
On peut lire que c'est une fraude, selon ses détracteurs, mais d'autres affirment aussi que c'est une solution anti-cancérigène très efficace (À condition de traiter aussi les autres co-facteurs déclencheurs du cancer comme les problèmes psychologiques et de stress, les sources de pollutions, une mauvaise hygiène de vie…).
Au-delà de ces dichotomies, le mélange du citron et du bicarbonate de soude peut être un véritable atout pour ta santé. 
Ces deux éléments se fusionnent à merveille et sont plus puissants quand on les associe, apportant une série de propriétés réellement remarquables pour l'organisme. 
Tu n'as qu'à regarder ses bienfaits et commencer à consommer ce mélange.

Bicarbonate-de-soude-et-citron-590x325

Voici quelques unes des propriétés du jus de citron combiné à du bicarbonate de soude :
  • Un grand alcalinisant : C'est sa plus grande propriété. Le mélange du citron et du bicarbonate de soude joue comme un alcalinisant pour l'organisme. Ceci est génial pour détoxifier le corps, améliorer le fonctionnement cellulaire et pour plus de choses encore. Même pour perdre du poids.
  • Un grand digestif : C'est un mélange parfait pour que l'estomac et tout l'appareil gastrique fonctionnent à merveille. C'est un anti-acide et il est bon pour lutter contre les flatulences.
  • Autres propriétés : C'est un bon dépuratif pour le foie, un antioxydant, riche en vitamine C et en potassium.
  • Comment le préparer et le consommer : Simple. Le jus de citron, un verre d'eau et une cuillère à café de bicarbonate de soude. Attention lors de la préparation, le faire dans un grand bol, car cela mousse beaucoup avec le bicarbonate et cela peut déborder ! Mélangez bien et consommez cette boisson. À jeun, c'est encore mieux.
  • Contre-indications ? : Les personnes qui souffrent de gastrite ou d'hypersensibilité à ces deux éléments, feraient mieux d'éviter. Les personnes qui souffrent d'hypertension devraient aussi s'abstenir, puisque le sodium n'est jamais bon en cas de pression élevée.

innatia.fr


mercredi 18 juin 2014

Canada : la bactérie qui fait peur !

Superbactérie découverte dans du calmar et résistante... à presque tout !

 

NDLR :  De plus en plus d'informations alarmantes arrivent sur des bactéries super résistantes aux antibiotiques, de nouveaux virus, que ce soit en milieu hospitalier, dans la nature, ou comme ici dans l'alimentation !
Dans la démarche de médecine naturelle, le premier acte est de maintenir un bon niveau physiologique de l'organisme, par une bonne hygiène de vie et une alimentation vivante et régénérante, afin que l'organisme ait ses défenses immunitaires naturelles en bon état de fonctionnement !
En cas de fatigue, de stress, de peur, trop de sucres, d'anesthésie, de vaccination, de prises médicamenteuses nocives… l'organisme n'est plus capable de se défendre, mais il est possible de booster son système immunitaire avec du chlorure de magnésium, des vitamines… ou de le défendre avec de l'argent colloïdal, du cuivre, des huiles essentielles… 
Donc nous devons revenir au bon sens, et pour une nourriture douteuse, une bonne cuisson doit supprimer les organismes pathogènes, les techniques d'hygiènes élémentaires et un bon savon sont aussi à rappeler !


De la superbactérie dans le calmar
 Par Romain Loury du Journal de l'Environnement


Découverte inquiétante au Canada : une nouvelle superbactérie, isolée sur du calmar sud-coréen, présente un profil de résistance qui la rend insensible à quasiment tous les antibiotiques. 
Ce qui confirme l’arrivée de telles bactéries dans la chaîne alimentaire.

De l’espèce Pseudomonas fluorescens, parfois pathogène pour les personnes les plus faibles, cette bactérie a été retrouvée dans du calmar vendu dans une épicerie chinoise de Saskatoon (province de la Saskatchewan), dans le cadre d’un contrôle de routine. 
Bonne pioche : elle porte un gène codant pour la carbapénémase, révèlent Joseph Rubin, de l’université de la Saskatchewan, et ses collègues dans Emerging Infectious Diseases, la revue des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).
Non seulement cette enzyme confère une résistance à l’ensemble de la classe des carbapénèmes, antibiotiques utilisés en dernier recours, mais les bactéries qui la portent résistent en général à l’ensemble des antibiotiques. 
Jusqu’alors, de tels germes avaient surtout été identifiés dans un cadre hospitalier, et dans des zones à fort risque infectieux, en Afrique et en Asie.

Exemple très médiatisé, celui, à l’été 2010, de patients britanniques hospitalisés en Inde pour des opérations de chirurgie esthétique, infectés par des entérobactéries portant le gène NDM-1 (New Delhi métallo-bêtalactamase 1). 
Et début 2013, une première épidémie européenne, liée à la bactérie Acinetobacter baumannii porteuse de ce gène NDM-1, est survenue à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil.
 
Chez des Français de retour de voyage

Du côté alimentaire, seules des Salmonella enterica du sérotype Kentucky produisant des carbapénémases ont déjà été décrites chez des Français de retour de voyages en Afrique ou au Moyen-Orient.
Celle décrite par Joseph Rubin constitue la première découverte d’un tel germe en Amérique du nord. 
La bactérie Pseudomonas fluorescens était porteuse du gène VIM-2, qui code pour une carbapénémase. 
Les bactéries productrices de carbapénémases semblent donc bien sortir du cadre étroit des hôpitaux de pays en développement, s’étendant à celui des aliments.
"La présence dans la chaîne alimentaire d’organismes produisant des carbapénémases est inquiétante. 
Bien que cet organisme [Pseudomonas fluorescens] soit probablement peu pathogène, (…) son potentiel de transfert de gènes à des bactéries à risque clinique constitue un motif de crainte", commentent les chercheurs.

Sources :
http://www.journaldelenvironnement.net/article/canada-la-bacterie-qui-fait-peur,47220
http://fr.sott.net/article/21916-Superbacterie-decouverte-sur-du-calmar-et-resistante-a-presque-tout

mardi 17 juin 2014

Top 10 des aliments les plus cancérigènes

Top 10 des aliments les plus cancérigènes



Beaucoup vont dire : "mais alors, on ne peut plus rien consommer ?"
Tout est relatif, mais nous pouvons surtout choisir notre alimentation et opter pour quelque chose de plus sain. 
Chaque aliment a un impact sur notre organisme car c’est grâce à ces aliments que nous nous fournissons en énergie pour pouvoir vivre le lendemain, mais certains ont un effet négatif, pour ne pas dire dévastateur. 
À chacun de faire ses choix, et maintenant, cela sera en connaissance de cause…


Supermarché : le classement des enseignes les moins chères


La déclaration "tout provoque le cancer" est devenue une hyperbole populaire, que certaines personnes utilisent comme fourrage rhétorique pour excuser leurs propres échecs alimentaires et mode de vie. Mais la vérité est que effectivement, de nombreux produits alimentaires ordinaires ont été démontrés scientifiquement pour augmenter le risque de cancer. Voici les 10 aliments cancérigènes les plus malsains que vous ne devriez plus jamais manger ou vraiment très rarement : 


1/ Organismes Génétiquement Modifiés (OGM)
Malheureusement, les OGM sont présents dans la production agroalimentaire, plus spécifiquement dans la plupart des dérivés alimentaires à base de maïs, de soja, de riz et de colza. Cependant, vous pouvez les éviter en vérifiant qu’il y a l’étiquette sans OGM, et en consommant les aliments qui sont produits naturellement sans la biotechnologie. Signalons que, l’Union Européenne fixe à 0,9 % le seuil d’OGM qu’un produit alimentaire européen peut contenir sans qu’on doive le signaler sur l’étiquette.  

Commentaire : Pour enfoncer le clou :

2/ Viandes transformées Les viandes transformées, y compris les charcuteries, bacon, saucisses et hot-dogs, contiennent des conservateurs chimiques qui les font paraître fraîches et appétissantes, mais qui peuvent aussi causer le cancer. Le nitrite de sodium et le nitrate de sodium ont été liés pour augmenter de manière significative le risque de cancer du côlon et d’autres formes de cancer, alors assurez-vous de ne choisir que des produits sans nitrate.

 

 

3/ Pop-corn au micro-onde
A première vue ça a l’air d’être pratique, mais ces sacs de popcorn au micro-ondes sont remplis de produits chimiques qui sont provoquent non seulement l’infertilité, mais aussi le cancer du foie, des testicules et du pancréas. L’Environmental Protection Agency (EPA) reconnaît qu’il y a de l’acide perfluorooctanoïque (PFOA) dans les doublures de sacs de pop-corn au micro-ondes comme "probablement" cancérogène, et plusieurs études indépendantes ont lié le produit chimique à l’origine des tumeurs. Faites plutôt cuire votre pop-corn vous-même avec la méthode ancienne qui est à la poêle.
 Ça vous coûtera moins cher et vous éviterez de vous intoxiquer.


 Coca-Cola 

4/ Boissons gazeuses
Les boissons gazeuses sont connues pour leur capacité à rafraichir et à redonner de l’énergie. Mais bien qu’elles disposent de ces bienfaits, elles ne sont pas pour autant bénéfiques pour la santé. Tout comme les viandes transformées, on a démontré que les boissons gazeuses causent le cancer. Chargées de sucre, de produits chimiques alimentaires, et de colorants, elles acidifient le corps et nourrissent les cellules cancéreuses.


5/ Boissons et aliments diététiques
Pire que les boissons gazeuses, les boissons ainsi que les aliments diététiques présentent un risque accru de certaines formes de cancer. Selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA), plus de 20 études de recherches différentes avaient trouvé que l’aspartame, l’un des édulcorants artificiels les plus courants, provoque une série de maladies, y compris des anomalies congénitales et le cancer. Le sucralose (Splenda), la saccharine et d’autres édulcorants artificiels ont également été associés à l’apparition du cancer.


6/ Farines blanches raffinées
Un ingrédient commun dans les aliments transformés, mais son excès de teneur en glucides est un grave sujet de préoccupation. Une étude publiée dans la revue Cancer Epidemiology, avait trouvé que la consommation régulière de glucides raffinés a été liée à une augmentation de 220 pour cent dans le cancer du sein chez les femmes.

 http://je-mange-vivant.com/wp-content/uploads/2012/10/sugar-cubes.jpg
7/ Sucres raffinés
Les sucres raffinés ont tendance à augmenter rapidement les niveaux d’insuline et nourrissent la croissance des cellules cancéreuses.


8/ Aliments conventionnels
Beaucoup de gens pensent qu’ils mangent sain quand ils achètent des pommes, du raisin, des fraises dans les épiceries. Mais à moins que ces fruits soient biologiques ou vérifiés pour être sans pesticides, ils pourraient être un risque majeur de cancer. L’Environmental Working Group (EWG) a constaté que jusqu’à 98 pour cent de tous les produits conventionnels, sont contaminés par les pesticides cancérigènes.


9/ Saumon d’élevage
Le saumon d’élevage est un autre aliment fortement cancérigène, selon le Dr David Carpenter, directeur de l’Institut pour la santé et l’environnement à l’Université d’Albany. Selon son évaluation, le saumon d’élevage ne ​​manque pas seulement de vitamine D, mais il est souvent contaminé par des produits chimiques cancérigènes, les BPC (biphényles polychlorés), des pesticides et des antibiotiques.


10/ Huiles hydrogénées
Elles sont couramment utilisées pour conserver les aliments transformés et les garder stables pour la conservation. Mais les huiles hydrogénées modifient la structure et la flexibilité des membranes cellulaires dans l’organisme, ce qui peut conduire à un grand nombre de maladie comme le cancer. Certains fabricants procèdent à l’élimination progressive de l’utilisation des huiles hydrogénées et les remplacent par d’autres alternatives plus sûres, mais les acides gras trans sont encore largement utilisés dans les aliments transformés.

Commentaire : Les huiles hydrogénées, soi-disant sans danger aux doses usuelles :
- Les dangers des huiles hydrogénées révélé dans un nouveau livre
- Les graisses hydrogénées favorisent le cancer du sein

Posté par Benji   
http://lesmoutonsenrages.fr/2014/06/17/top-10-des-aliments-les-plus-cancerigenes/#more-64724
Trouvé sur Sott.net

dimanche 15 juin 2014

Le Chikungunya et le remède naturel !

Moustique tigre : le nouveau danger de cet été !

Alerte au chikungunya dans l’Hexagone !

Un médicament contre le chikungunya : le chlorure de magnésium !


 Le moustique tigre (Aedes albopictus) est le vecteur de transmission du chikungunya.  Photo AFP



 Cet insecte, présent dans le sud de la France, figure parmi les dangers de l'été car il peut transmettre deux maladies virales, la dengue et le chikungunya. 
Attention aux piqûres ! 

Cet insecte, Aedes albopictus de son nom latin, est reconnaissable à ses rayures noires et blanches. 
Il est décrit comme "agressif" pour l'homme et est désormais présent et bien implanté dans 18 départements du sud de la France. 
Il figure parmi les risques sanitaires car c'est le principal vecteur de deux maladies virales, la dengue et le chikungunya, a expliqué le médecin spécialiste de l'Invs (Institut de veille sanitaire ), Harold Noel. 
Ces deux maladies proches, caractérisées par de fortes fièvres, des douleurs articulaires peuvent être fatales pour les personnes affaiblies.  

En France, 121 cas "suspects" de dengue ou chikungunya ont été rapportés depuis mai dans les 18 départements infectés par le moustique tigre, selon cet épidémiologiste.


LA CARTE DES ZONES EN VIGILANCE
(Source vigilance-moustiques.com)



La presse s’est largement fait l’écho de l’épidémie de chikungunya de 2005 sur l’île de La Réunion, maladie transmise par un virus véhiculé par les moustiques et qui occasionne d’immenses douleurs articulaires (son nom imprononçable viendrait d’ailleurs d’un dialecte africain et signifierait « dos courbé »)
Devant l’ampleur de la contagion, les pouvoirs publics ont commandité des traitements insecticides massifs contre les moustiques, effectués à la hâte et suscitant de nombreuses inquiétudes de la population quant aux répercussions sanitaires sur la faune, la flore et les habitants. 
La Nivaquine (chloroquine) a été prescrite et aurait donné des résultats probants, mais elle est très dangereuse en cas de surdosage et a des effets secondaires.


Pourtant un traitement économique et naturel existe !

Connaissant la puissance du chlorure de magnésium pour augmenter les défenses naturelles de l’organisme contre les virus, Mme Marie Billi a envoyé plus de 400 fax aux communes et aux autres institutionnels de La Réunion pour leur recommander son utilisation. 
Bien qu’ayant eu la maladresse de se servir de son statut de conseillère municipale de la ville de Nice pour envoyer ces messages, Mme Billi s’appuyait avec sincérité sur son expérience personnelle. 
D’abord guérie d’une mononucléose infectieuse, puis grande voyageuse en Afrique en particulier, elle avait eu l’occasion de constater l’efficacité du chlorure de magnésium sur certaines pathologies graves telles que le paludisme. 

Voici ce qu’elle explique sur elle-même : "Personnellement, depuis plus de trente ans, nous ne prenons rien d’autre, et voyageons dans le monde entier (dans les régions les plus critiques d’un point de vue sanitaire) sans vaccination, sans médication, et sans problème.
Il me semble que peu importe la maladie, le chlorure de magnésium augmente de manière très importante les défenses naturelles de l’organisme et met ainsi chaque individu en capacité de répondre aux agressions extérieures, virus, bactéries, etc. 

Je suis intimement persuadée que le SRAS, la grippe aviaire, etc. sont aisément guérissables grâce au chlorure de magnésium. 
Je précise qu’il est également utilisé sur les animaux, et que de nombreux éleveurs le connaissent et soignent la peste porcine, les mammites, la tremblante du mouton, etc.
Lors de mes voyages à l’étranger (au Kosovo durant la guerre, en Asie, au Chiapas, en Afrique) en mission humanitaire, je l’ai expérimenté sur diverses pathologies et je me suis aperçue à chaque fois des effets bénéfiques immédiats, parfois même avec surprise. 
C’est ainsi que les résultats sont FABULEUX sur le paludisme."


 Moustique-tigre ou


Ci-dessous un extrait de son témoignage sur le chikungunya, en réponse aux nombreuses attaques dont elle a été l’objet : "Lorsque l’on a commencé à parler chez nous du problème du chikungunya à La Réunion, j’ai évidemment tout de suite pensé que le chlorure de magnésium pourrait peut-être soulager les personnes atteintes. 
Effet du hasard ? 
Un ami est venu en week-end chez moi et il était en contact téléphonique avec des amis à La Réunion, atteints, paralysés depuis plus de trois mois, souffrant énormément. 
Je lui ai conseillé de prendre du chlorure de magnésium, et deux jours après le message de retour était le suivant : “Ton truc est infect à boire, mais je n’ai plus mal nulle part, je peux marcher normalement et je reprends le travail !” 
Trois autres personnes de sa connaissance l’ont également pris, avec les mêmes résultats. 
Vous imaginez dans quel état j’étais à la suite de ces témoignages. 
Oui je sais, 4 n’est pas un échantillonnage scientifique, mais j’estimais que je n’avais pas le droit de me taire et que je devais faire connaître cette information à la population, libre à elle d’en prendre ou pas
ensuite."


Marie Billi recommande l’ingestion de 1 l de chlorure de magnésium à 20 g/l sur une durée la plus réduite possible
en traitement d’attaque (inévitablement suivie d’une diarrhée), puis de poursuivre si nécessaire par 3 verres par jour sur une durée de 20 jours.
NDLR :  Nous recommandons de réduire les doses dans l'eau de 10 à 5 gr par litre pour réduire les répulsions au goût, avec bien sûr du citron, jus de fruit ou du vinaigre de cidre, surtout pour les enfants, quitte à doubler ou tripler les verres d'eau au Chlorure de Magnésium !  
Un dosage trop fort peu dégoûter à jamais les enfants et certains adultes de ce traitement salutaire ! 
Voir site sur Chlorure de Magnésium :  http://www.mgcl2.sitew.fr/

 




Quoi qu’il en soit, l’information s’est répandue sur l’île comme une traînée de poudre, et les pharmacies ont rapidement été en rupture de chlorure de magnésium (2€ le sachet de 20gr) et de nigari (plus naturel car extrait du sel de mer gris pour ne garder que le chlorure de sodium du sel blanc. A 6€ le Kg en magasins diététiques). 
De nombreux témoignages de gratitude ont ensuite été reçus par Mme Billi. 
Elle-même raconte : "La plupart des personnes que j’ai eues au téléphone m’ont affirmé avoir guéri immédiatement après une simple prise (1 l). 
Quelques-unes ont eu besoin de continuer à prendre 1 verre ou 1/2 verre par jour pendant 20 jours."

À en juger par les quantités achetées sur l’île à cette période, la consommation de chlorure de magnésium a dû être très importante, probablement pour une majorité d’insulaires qui n’avaient jamais eu l’occasion d’en consommer avant, et qui n’étaient pas a priori convaincus de son efficacité. 
En dépit de cela, il semble que les cas de guérison rapportés aient été très importants, et les témoignages d’intoxication ou d’effets secondaires (autres que la diarrhée, de durée et d’intensité variables mais sans conséquences durables), inexistants.
Rappelons cependant à nouveau qu’une surdose de magnésium peut être dangereuse en cas d’insuffisance rénale.

Que penser de cela ? 
Le bon sens voudrait que l’on évalue un médicament sur le rapport des guérisons constatées avec les effets secondaires supportés. 
Sur la pathologie du chikungunya, il semblerait que ce rapport soit très favorable au chlorure de magnésium. 
On peut invoquer l’effet placebo… il n’est en effet pas à exclure, mais quand bien même ? 
Ce n’est certes pas sur la base de l’effet placebo que on développe des médicaments efficaces au sens où l’entend la réglementation pharmaceutique.
L’effet placebo ne participe-t-il pas lui aussi d’un renforcement des défenses de l’organisme en redonnant confiance, donc énergie, au malade ? 
En ce qui concerne le chlorure de magnésium, rappelons tout de même que les premières expériences du professeur Delbet ont été réalisées in vitro sur des globules blancs dans du sang auquel avait été ajouté du chlorure de magnésium, et que l’augmentation de la phagocytose avait été spectaculaire. 
Dans ce cas, pas d’effet placebo possible… 
L’exemple de la crise de 2005 du chikungunya sur l’île de La Réunion ne fait rien d’autre que nous ramener aux questions que continue de véhiculer le chlorure de magnésium.
Marie Billi,
conseillère municipale à Nice
 
   
http://www.chlorure-de-magnesium.fr/2013/05/22/chikungunya/