dimanche 21 décembre 2014

Zu San Li, le point d'acupuncture magique !

Zu San Li est le point magique qui permet d'agir sur des centaines de maladies en le massant régulièrement !

 
Dans la médecine traditionnelle chinoise, le corps est considéré comme un système de vitalité,  le massage peut donc influencer le flux de vitalité et le bon fonctionnement des organes. 
Le Point Zu San Li (足三里 ou Point ST36 pour 36 Estomac) est connu comme  "le point de la longévité" en Chine, et "le point de centaines de maladies" au Japon.
 
 
 
Où se trouve ce point magique ?
Le point de la longévité se trouve sous la rotule. 
Pour le trouver, vous devez couvrir votre genou avec la paume de la main. 
Le point se trouve entre les extrémités du petit doigt et de l'annulaire, c’est comme une petite égratignure entre les os. 
Vous pouvez également le trouver en vous asseyant sur le sol, et en appuyant vos pieds sur le sol en les ramenant vers vous, sans lever les talons. 
Sous le genou il y a une zone plus élevée. 
Détecter le point le plus haut, mettre le doigt dessus, et levez vous. 
Le point sur lequel votre doigt est pressé est le point Zu San Li.

 
 
Quel est le rôle de ce point pourquoi les Japonais l'appellent–ils le point d'une centaine de maladies ?
 
Le point Zu San Li permet :
 
Le bon fonctionnement des organes de la partie inférieure du corps.
Le bon fonctionnement de la moelle épinière dans les parties qui sont en charge du tractus gastro-intestinal, du traitement des voies, des organes génitaux, des reins et des organes surrénaux. 
Il libère de l'adrénaline, de l'hydrocortisone et d'autres hormones essentielles pour le sang. 
La stabilisation de la pression artérielle. 
La stabilisation du taux de glucose et de l'insuline. 
Régler le système immunitaire.
Éliminer les inflammations de l'organisme. 
Améliorer la digestion.  
Traiter les impacts d'un accident cérébral. 
Guérir les maladies de l'appareil digestif. 
Le frottement de ce point vous aidera à avoir confiance en vous, vous débarrasser de l'anxiété et de la pression et de retrouver une harmonie intérieure.
En frottant ce point, vous pouvez guérir de nombreux maux, y compris le hoquet, la constipation, la gastrite, l'incontinence.
 

samedi 20 décembre 2014

Guérir du Cancer avec du Jus d'herbe de Blé !

Un homme de 74 ans a remporté le combat contre le cancer grâce à l'herbe de blé !


 Voici une démonstration qu'on peut se soigner autrement et mieux avec des simples pousses de blé !

Avertissement : Mais n'oublions pas que la "Mal a dit" doit être considéré globalement, que ce soit  la nourriture, les pollutions diverses et variées (produits chimiques, ondes) qui affaiblissent l'organisme le rendant plus apte à développer la "Mal à dit" au moindre stress ou contrariété (facteurs psychologiques donnant de nombreuses maladies psychosomatiques = le psy qui agit sur le corps) !
Le jus de blé est un bon remède mais il ne réussira pas à tout le monde si certains facteurs ne sont pas pris en compte, ici un cancer de l'estomac correspond peut-être à certains événements qu'il n'arrive pas à avaler ou à digérer, et donc si ces facteurs déclenchant ne sont pas réglés, la guérison sera très difficile ou voire impossible !

Danny MacDonald, un irlandais de 74 ans, a été diagnostiqué d’un cancer de l’estomac et les médecins ont prédit qu’il n’avait plus que trois mois à vivre !

Comme il n’avait rien à perdre, Danny a décidé de ne pas faire de chimiothérapie et d’essayer de vivre sa vie en utilisant des méthodes alternatives. 

4 ans après, il se sent bien vivant grâce au jus d’herbe de blé (jeunes pousses de blé).
  

mercredi 17 décembre 2014

Mort Subite de nourrisson : les vaccins en cause ?

Les vaccins induisent-ils l’anomalie de l’hippocampe à l’origine des décès par mort subite du nourrisson ?

 

En attendant que cette question taboue ose être soulevée, les taux de vaccination les plus hauts restent associés aux plus hauts taux de mortalité infantile…
 


Par Ethan A. Huff, 5 décembre 2014 de Natural News 


Les preuves continuent de converger dans la mise en cause des vaccins comme déclencheurs « mystérieux » de la Mort Subite du Nourrisson (MSN). 
Une étude récente publiée dans la revue Acta Neuropathologica, ainsi que de nombreuses autres données sur les taux de vaccination et les délais dans lesquels ces accidents se produisent, peuvent faire penser que les vaccins pourraient contribuer à l’inhibition du développement normal de l’hippocampe chez certains bébés. Ceci aurait pour résultats d’entraîner différents problèmes respiratoires, ainsi que des défaillances cardiaques pouvant conduire à la Mort Subite du Nourrisson (MSN).

 

Des chercheurs de l’Hôpital pour enfants de Boston et de la Faculté de médecine de Harvard ont, par inadvertance, découvert que près de la moitié de tous les nourrissons d’un groupe de bébés qui sont décédés de la Mort Subite du Nourrisson (MSN) présentaient une anomalie unique dans leur hippocampe. 
Cette anomalie n’était pas présente chez les nourrissons qui étaient morts d’autres causes connues.  
Sur base de leurs observations, on croit maintenant que cette anomalie perturbe la capacité du cerveau à réguler le mode respiratoire et le rythme cardiaque pendant le sommeil, et c’est précisément pendant le sommeil que la MSN se produit.