vendredi 22 avril 2016

L’Argent Colloïdal pour vaincre les bactéries résistantes ?


L’Argent Colloïdal, Remède Miracle pour vaincre les Bactéries résistantes, les Virus et les Champignons !




Dû à la montée des bactéries résistantes contre lesquelles les antibiotiques traditionnels rencontrent de grandes difficultés, l'Argent Colloïdal fait son grand retour. 


http://static.greenweez.com/images/products/70000/600/biofloral-argent-colloidal-20ppm-500ml.jpg


Les antibiotiques synthétiques ou semi-synthétiques ont de plus en plus de mal à venir à bout des bactéries. 

Si les états, docteurs et institutions s’en inquiètent, ils oublient qu’il existe d’autres alternatives aux antibiotiques. 
Ainsi, l’Argent Colloïdal serait un antibiotique naturel qui pourrait, selon le Docteur Margraf et son article paru en 1978 dans Science Digest, venir à bout de plus de 650 pathogènes. 
L’Argent Colloïdal pourrait donc être qualifié d’antibiotique à très large spectre.


http://1.bp.blogspot.com/-fWirwT4guYc/VMlRRnl-68I/AAAAAAAAFIA/F68z1pjrp3Q/s1600/generateur%5B1%5D.jpeg



L’Argent Colloïdal : un produit millénaire remis au goût du jour ! 

Depuis des millénaires, l’argent est connu pour ses vertus thérapeutiques et protectrices. 
En Mésopotamie, en Grèce ou d’autres contrées, on avait coutume de se soigner avec l’argent ou de fabriquer des ustensiles à base d’argent pour préserver la qualité des mets et des boissons.


http://www.lespacearcenciel.com/wp-content/uploads/2010/11/Argent-colloidal-2010-3b.jpg


L’argent reprend du service car les antibiotiques d’aujourd’hui n’arrivent pas toujours à être convaincants et ont souvent des effets secondaires importants. 
L’argent est un puissant antiseptique, un antifongique remarquable et un antibiotique naturel qui vient à bout des virus et des bactéries.
Si les antibiotiques de synthèse peuvent entrainer la dégradation des enzymes utiles à l’organisme, l’Argent Colloïdal n’a pas d’effets secondaires. 

Il va, au contraire, stimuler le système immunitaire et renforcer tout l’organisme du patient. 
Les français redécouvrent aujourd'hui ce produit, et les médias traditionnels leur emboîte le pas comme en témoigne cet article de "Marie-France" au sujet de l'Argent Colloïdal


http://nouveaumonde.clicocila.fr/wp-content/upLoads/2014/09/argent-colloidal-1.jpg


mardi 5 avril 2016

Les Vertus de la Prière sur la Santé !

La prière, quelque soi sa religion ou sa pratique, est positive pour la santé de ceux qui la pratique et pour leur entourage !



La prière (quelque soit la religion) est pour moi un instrument extraordinaire. 

Elle place l’humain loin au-dessus de la simple pensée positive. 
Car elle permet de se retrouver en contact avec des énergies bien supérieures à la conscience humaine.


http://p1.storage.canalblog.com/16/78/815537/78914745.jpeg



Ces énergies sont d’une douceur, d’une tendresse et d’un amour incommensurable. 
Ce sont véritablement les énergies de guérison de l’âme, de l’esprit et du corps, pour celles et ceux qui sont prêts à s’y baigner en abandonnant pour un temps leur ego et leurs préjugés. 
Donc que l’on soit malade ou en bonne santé, la prière apporte l’équilibre et l’harmonie au sein de sa vie. 
Elle permet de s’élever au-dessus du matériel afin de mieux appréhender les situations, d’avoir une vision plus globale et surtout moins chargée en émotions. 
Les problèmes fondent, les solutions se font jour et le calme apparaît.

priere_islam-fde86

La prière réalisée en groupe (toutes religions confondues) est aussi très bénéfique pour les malades. 
J’ai ainsi eu la chance de rencontrer Maguy Lebrun qui a beaucoup œuvré pour la constitution de groupes de prière partout en France. 
J’ai participé à plusieurs séances ce qui a été pour moi une expérience inoubliable. 
Je me rappelle certaines séances où il y avait plus de 500 personnes qui s’étaient déplacées pour prier pour une dizaine de malades qui se présentaient successivement devant eux. 
Malgré le nombre, le silence était total. 
L’air était chargé de tellement d’énergies qu’il en devenait presque palpable. 
Tous les participants demeuraient concentrés, même les jeunes enfants qui accompagnaient souvent leurs parents. 
Les malades avaient du mal à contenir leurs émotions devant une telle attention à leur égard. 
Je ne peux pas dire qu’elles furent les résultats médicaux de ces groupes de prières, mais ce que je sais c’est que les personnes malades en ressortaient transformées. 
Elles avaient ressenties ces présences et tout cet amour qui leur étaient envoyés. 
Elles ne se sentaient plus seules… le miracle se lisait dans leurs yeux.

http://p2.storage.canalblog.com/21/64/815539/69081912.jpg

Aux États-Unis les vertus de la prière ont été étudiées par des chercheurs de la Faculté de Médecine de Harvard qui ont interrogé 2.055 personnes âgées de plus de 18 ans sur leur utilisation de la prière. 
Le résultat a montré qu’un tiers de ces personnes (35%) prie pour des raisons de santé et parmi elles, 75% prient pour mieux se porter, et 22%, pour la guérison de pathologies précises. 
Les personnes qui prient pour leur santé en parlent rarement à leur médecin. 
"La prière accélère la guérison", telle est la conclusion de l’étude de l’Américan Médical Association effectuée sur 990 cardiaques à l’hôpital de Kansas City. 
La moitié de ces malades cardiaques avait été confiée à leur insu, aux prières de 75 personnes de diverses religions. 
Or, à l’issue de l’étude, il y a eu moins de complications dans ce groupe que dans le groupe témoin. 
Selon les chercheurs, cela ne peut être le fruit du hasard. 
Car celui-ci ne pouvait pas jouer sur plus d’une personne sur 25. 

http://kaheel7.com/fr/images/stories/23423423432.JPG

Pareillement, le Professeur Benson de l’université de Harvard estime que les patients qui répètent des prières, "sont capables de déclencher des changements de fonctionnement de leur organisme".
La récitation de l’Ave Maria (Ave Maria, gratia plena, dimus tecum, benedicat tui mulieribus et benedictus fructus ventri tui Jesus) et d’un mantra bouddhiste (Om mani padme om) énoncé à haute voix ont produit, avec une égale efficacité, une amélioration du rythme cardiaque et de la tension artérielle. 

La fréquence respiratoire fut aussi ralentie et régularisée, comme l’a démontré l’étude italienne du Dr Luciano Bernardi. L’étude "Mantra" (Monitoring and Actualization of Noetic TRAining) effectuée par le cardiologue Mitchell Krucoff en Caroline du Nord s’intéressa à 150 patients souffrant d’insuffisance coronarienne. 
Les patients ayant bénéficié d’une assistance par la prière ont eu des complications réduites de 25 à 30%. 
Ils avaient bénéficié des prières de diverses religions : catholique, moravienne, bouddhiste, juive, chrétienne fondamentaliste, baptiste. 
Ces résultats ont fait dire au psychiatre Harold G. Koenig que "certaines des plus grandes découvertes scientifiques sont venues de ceux qui faisaient un pas hors de la boîte et je crois que c’est ce que fait cette étude".