mercredi 31 août 2016

Augmenter Naturellement Votre Sérotonine !


La Sérotonine agit Positivement sur votre Humeur et améliore Votre Bien-Être !

 http://sain-et-naturel.com/wp-content/uploads/2016/05/augmenter-la-s%C3%A9rotonine.jpg



Elle influence une variété de fonctions psychologiques et physiques, y compris l’humeur, le désir et la fonction sexuels, l’appétit, le sommeil, la mémoire, l’apprentissage, la régulation de la température et même certains comportements. 

De nombreux chercheurs estiment qu’un déséquilibre du taux de sérotonine peut avoir une grande influence sur l’humeur, ce qui conduit au trouble obsessionnel-compulsif, à l’anxiété, la panique, l’excès de colère ou la dépression.

 

http://images.slideplayer.fr/1/466146/slides/slide_3.jpg

 

Stimuler le taux de sérotonine est associé à une augmentation positive de l’humeur et du comportement, et vous n’avez pas besoin d’anti-dépresseurs ou d’autres produits pharmaceutiques pour le faire !
Il est tout à fait possible d’augmenter naturellement cette substance vitale du cerveau pour aider à mettre un peu de peps dans votre vie. 


Voici cinq façons d’améliorer votre santé physique et mentale en augmentant le niveau de sérotonine dans votre cerveau :



http://www.webbernaturals.com/wp-content/uploads/2015/07/WN3133BK_VitB6_B12_WN_CFF1.png


La vitamine B6 aide à la fois dans le développement et la fonction de la sérotonine dans le cerveau. 
Pour ceux qui sont sujets au stress, veiller à obtenir suffisamment de vitamines B peut avoir un effet positif sur le niveau de stress. 
La vitamine B6 et la vitamine B12 sont efficaces pour réduire les symptômes de dépression. 
Selon une étude publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition, les adultes qui ont été diagnostiqués de dépression ou qui éprouvaient des symptômes ressemblant à la dépression ont connu une amélioration après avoir compléter leur alimentation avec des vitamines B. 
Les suppléments de vitamines B sont disponibles, mais veiller à consommer beaucoup de vitamines B de part votre alimentation peut vous rendra heureux et en bonne santé.


lundi 8 août 2016

17 signes que votre Corps est trop Acide !

17 signes que votre corps est trop acide et 9 façons de l’alcaliniser rapidement !

 

http://www.le-comptoir-malin.com/medias/images/aliments-2-ph.jpg?fx=r_500_660


Un corps acide est un corps en mauvaise santé. 
Lorsque le corps est acide, il crée un environnement non souhaité où la maladie, les bactéries et les levures se développent. 
Lorsque le corps est trop acide, le corps prend des minéraux aux organes vitaux et aux os pour neutraliser l’acide et l’extraire de l’organisme. 
Pour cette raison, les réserves minérales de l’organisme, tels que le calcium, le sodium, le potassium et le magnésium peuvent devenir dangereusement basses et causer des dommages qui peuvent passer inaperçus pendant des années, jusqu’à ce que l’organisme atteigne des niveaux malsains, provoquant l’acidose.
La plupart d’entre nous consommons déjà suffisamment d’aliments générateurs d’acidité comme les produits laitiers, les céréales, les viandes et le sucre. 
Étant donné que le corps génère constamment des déchets acides par son métabolisme, les déchets ont besoin d’être neutralisés ou excrétés d’une façon ou d’une autre. 
Afin de neutraliser cette génération constante d’acidité, nous avons besoin de fournir à notre corps davantage d’aliments alcalinisants.



http://www.vivresanslimites.org/images/ph_cancer.jpg



Examinez les problèmes de santé causés par une acidose légère (mauvais équilibre du pH) :

  • Gencives sensibles enflammées, caries
  • Immunodéficience
  • Sciatique, lumbago, torticolis
  • Problèmes respiratoires, essoufflement, toux
  • Prolifération de levure fongique
  • Faible énergie et fatigue chronique
  • Dommages cardiovasculaires, y compris constriction des vaisseaux sanguins et réduction de l’oxygène
  • Problèmes cardiaques, arythmies, augmentation du rythme cardiaque
  • Gain de poids, obésité et diabète
  • Infection de la vessie et des reins
  • Dommages accélérés par les radicaux libres
  • Vieillissement prématuré
  • Nausées, vomissements, diarrhée
  • Ostéoporose, os faibles et fragiles, fractures de la hanche, épines osseuses
  • Maux de tête, confusion, somnolence
  • Douleurs articulaires, douleurs musculaires et accumulation d’acide lactique
  • Allergies, acné

 

17 signes que votre corps est trop acide



Pr Henri Joyeux : Les Dangers de la Pilule Contraceptive !



On nous cache la vérité sur la Pilule Contraceptive depuis 50 ans !



 

Les femmes sont plusieurs millions à prendre la pilule, une contraception hormonale ou un traitement de la ménopause.

Mais la majorité de ces femmes ne savent pas de quelle façon fonctionnent ces médicaments et quels effets ils peuvent avoir sur leur corps. 
Entretien avec le Pr Henri Joyeux, co-auteur du livre "La pilule contraceptive" (Éditions Rocher), avec Dominique Vialard.

On a publié plusieurs centaines d’études sur les effets nocifs de la pilule et le scandale des pilules de 3e et 4e générations n’est que le premier épisode de ce qui pourrait être la plus grande déroute médicale du XXIe siècle. 
Sait-on par exemple que les hormones de synthèse sont au cancer du sein ce que l’amiante est au cancer de la plèvre ?
En 1975, il y avait 7.000 cas de nouveaux cancers du sein par an en France. 
En 2013, il y en avait 60.000, et chez des femmes de plus en plus jeunes à cause de la pilule… Cancers, AVC, thrombo-embolies, dépressions, perte de libido, autisme chez les enfants… de nombreux effets secondaires graves et plusieurs maladies sont impliquées.
Avec La pilule contraceptive (Éditions Rocher) du Pr Henri Joyeux et de Dominique Vialard, on découvre aussi pourquoi les autorités médicales et la majorité des médecins se taisent et continuent à prescrire des médicaments dangereux. 
Rencontre avec l’un des deux auteurs, le Pr Henri Joyeux. Entretien.

 

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51rw3PRkUYL._SX323_BO1,204,203,200_.jpg

 

On nous cache la vérité depuis 50 ans Pourquoi avoir choisi d’écrire ce livre sur la pilule ?

Pr Henri Joyeux : Le scandale des pilules de 3ème et 4ème générations a sonné le tocsin. 
Des femmes qui prennent la pilule ont révélé sa dangerosité. 
De nombreuses femmes ont été perturbées et désorientées par ces informations. 
Elles étaient en effet de plus en plus à prendre la pilule .

Récemment une femme de 35 ans en parfaite santé est décédée d’un infarctus du cœur. 
Elle consommait ce type de pilule…

La vente de ces pilules s’est effondrée du jour au lendemain, car les gens ont eu peur et le gouvernement a décidé de ne plus les rembourser pour ne pas être responsable des complications.

Quelles sont concrètement les conséquences de la pilule sur la femme ?

Pr Henri Joyeux : La moitié de notre livre les liste jusque dans le détail et les explique de manière simple pour que tout le monde comprenne ce qu’est réellement la pilule. 
L’apport hormonal excessif des deux hormones féminines (œstrogène et progestérone) fabriquées synthétiquement ou issues des urines de jument est logiquement dangereux pour des organes aussi sensibles que les seins, l’utérus, les ovaires. 
De nombreuses maladies causées par la pilule, que les femmes considéraient trop comme un bonbon, remplissent les hôpitaux, avec des complications cardio-vasculaires, cérébrales, cutanées chez des personnes jeunes, mais aussi des atteintes cancéreuses des seins, du col de l’utérus, des ovaires. 
Récemment on a même relié certaines maladies auto-immunes, telles que thyroïdite, lupus érythémateux… à la pilule.

mercredi 3 août 2016

L'Alzheimer sur Ordonance ?

Chez les habitants de l’île de Kitava en Papouasie, il n’y a aucun cas de Démence Sénile chez les plus de 65 ans !

 

http://www.actusante.net/wp-content/uploads/2016/03/Alzheimer.jpg



Cher(e) ami(e) de la Santé,

Alzheimer est la maladie que ma mère redoute le plus.
Elle n’est pas la seule dans ce cas : j’ai souvent observé que cette terrible maladie est le cauchemar numéro un des personnes qui vieillissent.
Passé 60 ans, dès que vous oubliez où vous avez mis vos clés, dès que le nom de votre acteur préféré vous échappe, vous ne pouvez pas vous empêcher de penser : "et si c’était Alzheimer ?"
Cette maladie est effrayante parce qu’elle est incurable. 

Mais aussi parce qu’elle semble frapper au hasard.
On vous dit que, passé 65 ans, vous aurez bientôt une chance sur quatre de développer la maladie d’Alzheimer. 

Et on vous laisse comme ça, à prier pour que cela ne tombe pas sur vous.
Alors qu’on devrait plutôt vous expliquer comment vous en protéger. 



http://dyrk.org/wp-content/uploads/2015/04/65566_BLOGUE_alzheimer.jpg



Alzheimer n’a rien à voir avec le vieillissement Car la maladie d’Alzheimer n’a rien d’une fatalité.
Elle n’existe pas dans les tribus de chasseurs cueilleurs qui ont conservé une alimentation et un mode de vie traditionnel, loin des toxines du monde moderne.
Lorsque le Dr Staffan Lindeberg a étudié les habitants de l’île de Kitava en Papouasie Nouvelle Guinée, il n’a observé aucun cas de démence sénile chez les plus de 65 ans. [1]
Même au sein des pays développés, d’énormes différences existent : Alzheimer est 10 fois moins répandue au Japon qu’en Europe !
C’est bien la preuve que cette maladie est liée à nos comportements.
Les recherches les plus en pointes montrent qu’Alzheimer est lié à un état d’inflammation chronique de l’organisme, parfois silencieux [2]… 

Or l’inflammation est presque toujours causée par un mode de vie qui laisse à désirer.

 

http://3.bp.blogspot.com/-lAopcfKu_oI/VmWpCOMUqhI/AAAAAAAABDU/ul1ZZ-AwK2E/s1600/7%2Bmoyens%2Bnaturels%2Bpour%2Br%25C3%25A9guler%2Ble%2Bcycle%2Bmenstruel%2BMPL.jpg

 

Certes, il existe des merveilles de la nature qui luttent contre l’inflammation et vous protègent d’Alzheimer : vitamine D, curcuma, oméga-3, myrtilles, thé vert, cannelle, etc.
Mais ces "remèdes" ne suffiront pas si vous négligez votre alimentation (trop de sucre, pas assez de végétaux), si vous ne bougez pas assez, si vous souffrez de stress chronique ou si vous ne dormez pas suffisamment.
Pour se donner toutes les chances d’éviter Alzheimer, ce sont souvent des habitudes entières de vie qu’il faut modifier !
Mais il existe aussi un geste très simple à réaliser. 

A lui seul, il permet de réduire nettement votre risque de contracter la maladie.
Il s’agit d’éviter autant que possible de prendre des médicaments.
Car il n’y a plus de doute à présent : certains des médicaments les plus courants causent la maladie d’Alzheimer. 




https://lesbenzodiazepinesdanslorganisme.files.wordpress.com/2015/02/benzodiazepines.jpg

 

Somnifères et anxiolytiques : les affreux "benzodiazépines" ! 

Et cela commence par les "benzodiazépines" censés lutter contre l’anxiété et l’insomnie : lexomil, xanax, valium, etc.
A eux seuls, ces médicaments sont responsables d’au moins 16.000 à 32.000 nouveaux cas d’Alzheimer en France chaque année.

Cette estimation a été réalisée à partir des travaux d’une équipe de chercheurs bordelais, publiés dans le prestigieux British Medical Journal. [3]

Ce qu’ils ont montré est tout simplement effrayant : au bout de seulement 3 mois de prise de ces médicaments, le risque d’Alzheimer augmente de 51 %.
Après 6 mois, il bondit à 80 %.
Il vous suffit donc d’avaler ce type de pilules pendant quelques mois seulement pour voir votre risque de contracter Alzheimer être multiplié par deux !!
Et le pire est que ces médicaments sont hyper répandus : pas moins de 14 % des Français en prennent régulièrement.
Pire : passé 80 ans, près d’une femme sur deux se les voit prescrire par son médecin ! [4]
Alors qu’il existe des solutions naturelles plus efficaces dans la durée et sans le moindre effet secondaire contre l’anxiété et l’insomnie ! [5] 





http://www.psychomedia.qc.ca/media/graphiques2/medicaments-anticholinergiques-728-400.jpg

Les Médicaments qui tuent l'Empathie !

25% des Américains prennent chaque semaine un Médicament qui Tue leur Empathie !




 

La réalité rattrape la fiction....
Présenté comme un analgésique sans risque, le Tylenol (
Sous le nom Paracétamol chez nous) envoie jusqu'à 78.000 personnes aux urgences chaque année, ce qui résulte par 33.000 hospitalisations par an, selon les données fédérales. 
L'ingrédient actif, dans le Tylenol, est l’acétaminophène, qui est également la principale cause de l’insuffisance hépatique aiguë, selon les données d'une étude en cours financée par le National Institutes for Health.
En dépit que la plupart des experts notent que le Tylenol peut être pris quotidiennement pratiquement sans danger, les études montrent que l'ingestion d’un tout petit peu plus que la dose recommandée par jour de 4 grammes de Tylenol pendant quelques jours peut entraîner une maladie grave et même le décès.

Mis à part des dommages au foie, une overdose, une maladie grave et la mort - une nouvelle étude montre que l'acétaminophène peut tuer efficacement l'empathie humaine.

https://www.jeancoutu.com/catalogue-images/016071/viewer-overlay/0/personnelle-acetaminophene-500-mg-50-comprimes.png

L'étude, publiée dans la revue Sociale cognitive Neuroscience et Affective (Mischkowski et al., 2016) a constaté que Tylenol, ou l'un des 600 autres médicaments différents réduit l'empathie des gens pour la douleur et la souffrance des autres.
Le Dr Dominik Mischkowski, premier auteur de l'étude, explique :
"Ces résultats suggèrent que la douleur des autres ne semble pas être importante pour vous lorsque vous avez pris de l'acétaminophène."
L'acétaminophène peut réduire l'empathie ainsi que servir comme un analgésique.
La capacité de comprendre et de partager les sentiments avec d'autres êtres humains est un élément crucial de la paix. 

La règle d'or elle-même est une fonction dérivée de l'empathie. 
Retirez l'empathie humaine, et vous supprimez une force motrice derrière les humains qui les fait se traiter mutuellement avec respect et dignité. 


http://img.src.ca/2015/07/10/480x270/150710_kg3r8_rci-5_8.jpg



Selon l'étude :
Comme hypothèse, l'acétaminophène réduit l'empathie et la réponse aux autres douleurs. 

L'acétaminophène a également réduit les désagréments des explosions de bruit délivrées au participant, ce qui faisait la médiation des effets de l'acétaminophène sur l'empathie. 
Ensemble, ces résultats suggèrent que l'analgésique physique acétaminophène réduit l'empathie pour la douleur et offrent une nouvelle perspective sur les bases neurochimiques de l'empathie. 
Parce que l'empathie régule le comportement prosocial et antisocial, ces réductions induites par la drogue dans l'empathie soulèvent des inquiétudes concernant les effets secondaires sociaux plus larges de l'acétaminophène, qui est pris par près d'un quart des adultes aux États-Unis chaque semaine.
Le Dr Baldwin Way, un co-auteur de l'étude, explique :
"Nous ne savons pas pourquoi l'acétaminophène provoque ces effets, mais c’est inquiétant."


 

http://blog.gleeden.com/fr/wp-content/uploads/2013/05/shutterstock_90896366-620x350.jpg