vendredi 11 août 2017

Elle a banni le sucre pendant un an !

Elle a banni le sucre pendant un an !




Six kilos de moins sur la balance, réduction de la cellulite, sinusites moins fréquentes... 
Danièle Gerkens, journaliste santé au magazine "ELLE", a décidé de se priver de sucre pendant une année. 
Elle en dévoile les bénéfices dans un livre.


https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/512Xvz26IUL._SX353_BO1,204,203,200_.jpg


https://www.youtube.com/watch?v=yN5ZVtQntw4


Source : http://alalumieredunouveaumonde.blogspot.fr/2017/08/elle-banni-le-sucre-pendant-un-an.html

dimanche 6 août 2017

Morte après le Vaccin Gardasil !

Une infirmière de Californie administre le vaccin Gardasil à sa propre fille. Celle-ci développe une leucémie et décède !


 
Ndlr : Les vaccins Gardasil et Cervarix provoquent une véritable hétacombe chez les jeunes filles avec près de 9 % d'effets secondaires graves selon un document de l'Assurance Maladie Belge ( http://initiativecitoyenne.be/2016/12/vaccin-anti-hpv-une-enquete-accablante-pour-l-agence-europeenne-des-medicaments.html ) ce qui confirmerait les chiffres établis par des associations de plus de 1000 mortes et plus de 50.000 handicapées dans le monde suite à ces vaccins, sachant que de nombreux cas ne sont pas répertoriés car le lien n'est pas établi, que les familles ne savent pas à qui en parler ou que les autorités nient tout rapport avec les vaccinations ! 
Le pire est qu'il n'y a aucune étude qui démontre une efficacité de ce vaccin contre le cancer qu'il est sensé protéger (comme tous les derniers vaccins). 



Avant et après le vaccin Gardasil


Health Impact News, 13 juillet 2017

L’équipe VAXXED a interviewé une maman de Long Beach en Californie. 

Cette dernière est infirmière ; elle était favorable aux vaccins. 
Elle explique que tous ses enfants avaient reçu tous les vaccins prévus par le programme officiel avant qu’elle administre le Gardasil à sa propre fille de 16 ans.
En tant qu’infirmière, son travail consistait à administrer régulièrement des vaccins qu’elle n’a jamais remis en question. 

Elle déclare qu’elle n’a jamais été informée de leurs effets secondaires.
Quand elle a appris que le Gardasil était un vaccin destiné à prévenir le cancer, et que sa fille devait le recevoir avant qu’elle ne devienne sexuellement active, elle n’a pas hésité à faire venir sa fille dans le bureau où elle travaillait et lui a administré la première dose du vaccin.